Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2016

Compte-rendu de la réunion publique du CCQ Epinettes-Bessières à l'Ecole 42

Voici le compte-rendu rédigé par la Service de Démocratie Locale de la mairie du 17eme de la dernière réunion publique du conseil de quartier Epinettes-Bessières qui s’est déroulée le 5 avril dernier à l’École 42 ( 96 bld Bessières)

 

 A la tribune :

Jérôme DUBUS, Conseiller de Paris, Délégué du Maire

Kwame YAMGNANE, Directeur adjoint et co-fondateur de l’École 42

à l’accueil :

Les étudiants de l’École 42 qui ont assurés la visite des lieux par petits groupes

***

Jérôme DUBUS introduit la réunion par des remerciements adressés tout particulièrement à l’équipe et aux étudiants de l’école 42 pour l’accueil convivial réservé au conseil de quartier.

Réinventer Paris est un appel à projets urbains innovants lancé par la Mairie de Paris. 23 sites parisiens sont concernés dont 6 se situent sur le 17ème arrondissement. Ces opérations innovantes sont une véritable chance et représentent de belles opportunités pour l’arrondissement.

L’ensemble des sites est consultable sur le lien suivant http://www.reinventer.paris/fr/sites

Le site Bessières comprenant le 73-89 boulevard Bessières et le 2-8 rue du Docteur Paul Brousse correspond à un ensemble immobilier construit en 1958 et composé de 244 logements. Le long du boulevard Bessières, un garage libre anciennement occupé par le concessionnaire Renault occupe la partie Ouest en forme de dent creuse, tandis que la barre de logements accueille les locaux de la Poste sur une partie de son rez-de-chaussée.

Jérôme DUBUS salue le projet NOC.42 qui permettra aux étudiants de cette école de dormir à Paris dans de bonnes conditions et à un prix abordable. Ce projet novateur et ouvert sur le quartier a fait l’unanimité au sein du jury.

NOC42 from 42born2code on Vimeo.

Kwame YAMGNANE présente la genèse de l’École 42 :

Les USA sont sortis de la crise économique grâce au numérique, la part du numérique dans la croissance des Etats Unis est de 40% contre 20% en France par manque de programmateur informatique. Aujourd’hui, 5000 développeurs/an sont qualifiés en France, aussi, l’Ecole 42 se fixe pour objectif de qualifier 1000 programmateurs par an, soit 20% supplémentaires, pour un impact plus significatif sur le marché du travail.

L’école « 42», ouverte depuis juillet 2013, propose un enseignement alternatif dans le domaine de la programmation informatique, accessible gratuitement et sans diplôme. Sa pédagogie, construite sur des rythmes adaptés à chaque profil d’étudiant, autorise une voie de réussite aux talents qui n’ont pu émerger dans les voies classiques de l’enseignement. Toutefois, malgré le succès pédagogique de « 42 », 20% des élèves admis ont renoncé à leur admission, faute d’avoir les moyens de vivre à Paris. Être gratuit est encore trop cher. Le projet « NOC.42 » (« Not Only a Campus » : « pas uniquement un Campus ») souhaite remédier à cette situation en proposant aux étudiants de « 42 » une solution d’hébergement bon marché. « Réinventer » le dortoir pour offrir aux étudiants des espaces de sommeil totalement adaptés à leur mode de vie et d’un grand confort, malgré la forte densité nécessaire à la réduction des coûts. La principale innovation tient dans la réalisation du dortoir de 1300 m2 qui offrira un logement temporaire à 800 étudiants. Le dortoir prendra la forme d’une ruche composée de cabines de couchage conçues de manière à préserver l’intimité de leurs occupants. Chaque cabine sera louée 250€/mois.

Cette action éducative et sociale s’accompagne de l’accueil d’une épicerie associative au sein du projet, qui permet aux étudiants et aux riverains en difficulté de se nourrir à bas coût. Ce lieu, ouvert sur la ville, est emblématique d’une volonté de repenser les rapports entre « 42 » et le reste du quartier.

« NOC.42 » s’articule à l’édifice existant et invite le reste du quartier Épinettes-Bessières dans l’école, afin de « faire campus » avec la ville de Paris. Ainsi, les toitures des deux bâtiments sont aménagées en jardins partagés connectés. Elles accueillent des potagers destinés aux habitants du quartier, un projet artistique et un laboratoire pédagogique d’agriculture urbaine, qui visent à interroger le rapport entre urbanité et nature.

Le campus offre également des espaces au rez-de-chaussée et au sous-sol, partagés entre les étudiants de « 42 » et les associations du quartier, qui agissent comme les interfaces physiques de la rencontre du projet avec son environnement. Une plateforme virtuelle permet aux étudiants de « 42 » et aux autres habitants du quartier de partager des connaissances et d’échanger des services autour du numérique.

L’épicerie participative est menée en partenariat avec la régie de quartier Passerelles17, la salle de spectacle avec Artistik Rezo et la salle de sport avec le rugbyman Sébastien Chabal.

***

Pour répondre aux questions des habitants, Kwame YAMGNANE a apporté les précisions suivantes :

  L’école 42 est une association loi 1901 financée par Xavier NIEL dirigeant de Free

 La réalisation du projet NOC.42 est programmée en 2017.

La création d’un dortoir est réglementée, inscrite dans le PLU et rattachée à un établissement scolaire. Il n’est pas possible de transformer le lieu en auberge ou logement. Ce dortoir permettra toutefois l’accueil de visiteurs internationaux.

Le projet ne prévoit pas d’espace cuisine pour les étudiants de manière à favoriser la vitalité des commerces de restauration alentour et le brassage avec le quartier.

 Gratuité ou location des espaces partagés ? Cela n’a pas encore été défini, la réflexion sera engagée lors des ateliers participatifs prévus à partir du 10 mai 19h à l’École 42.

 Le fonctionnement des jardins partagés sera également décidé en concertation.

 Le parc de stationnement pour les vélos et motos existent déjà.

 Le passage de l’ère industrielle et bancaire à l’ère numérique se fait à la culture anglo-saxonne avec une pratique très offensive, qui diffère et compose parfois difficilement avec la culture latine. Il est important de créer une Silicon Valley à la française, c’est pourquoi l’École 42 est investie dans la création d’un incubateur numérique à la Halle Freyssinet située dans le 13ème arrondissement de Paris

 

CaSB05UWcAARIgB.jpg

reinventer-paris-noc-42-site-bessieres-ar.jpg

 

Les commentaires sont fermés.